Patrimoine

Du mémorial dédié à Saint Graoust, en passant par le porche de l'église jusqu'à l'architecteure de style Jules Ferry, Le Langon est une commune qui a traversé les époques et chacune de ces époques a laissé derrière elle une trace indélébile.


L'écusson:

Les armoiries de la commune du Langon traduisent l'existence d'un passé seigneurial. Les deux épis d'or représentent la plaine céréalière.
L'écusson est celui des seigneurs d'ARCEMALLE qui résidaient à Le Langon.
Le vase est une référence à la fabrique de poterie datant des gallo-romains.
La tête de cheval, car Le Langon a pratique l'élevage de chevaux et a possédé un haras réputé.
Enfin, la barque rappelle que dans des temps lointains et jusqu'à l'an mil, la mer venait longer la côte de la commune.

Le mémorial Saint Graoust:

En 1564, les archives paroissiales
mentionnaient l'existence
d'une chapelle dédiée
à Saint Graoust.
A partir des vestiges
de cette chapelle
a été édifié ce petit sanctuaire
dont la bénédiction inaugurale
a eut lieu le mardi de Pâques 1875.

On honorait déjà Saint Graoust
au Moyen Age.
D'après la légende,
ilse serait illustré par un miracle
en ramenant à la vie
un enfant mort de convulsions.

 

Le Chateau, datant du 17èmé siècle, laisse une trace du passé seigneurial de la commune.

Depuis sa construction en 1659, le château seigneurial commandé par le Seigneur Jacques d'ARCEMALLE a subi bien des transformations.
En 1848, il devient la propriété de Pierre DEVERTEUIL, puis du docteur Paul GOURMAUD. C'est Jean BATIOT, époux de la fille du docteur GOURMAUD qui reprend le chateau à son retour de la guerre en 1945.

 

 

 

 

 

Notre église et son porche sont aussi des éléments uniques de l'architecture du bourg.

 

 

Tous droits réservés Mairie du Langon - réalisation: I-PCSYSTEM